#ÉVÉNEMENTGROUPE – « Il est important de se bousculer un peu chaque semaine. »

5

Christian MOREL est Membre du Groupe BNI Porte des Alpes depuis avril 2019. Durant le confinement, il a eu l’idée de réaliser une vidéo pour mettre en valeur ses co-Membres…

Parlez-nous de votre activité…

Je suis artiste-auteur gérant de XMORE Pictures, spécialisée dans la réalisation de contenus vidéo qualitatifs pour la communication des entreprises : séquences courtes, clips, capsules vidéo, films corporate…

 

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Une part créative forte dans chaque projet, et une solide expérience du travail avec les entreprises. Plus de 20 ans de reportages, tournages, interviews, en France et à l’étranger, dans des entreprises de tous les secteurs de l’économie (industrie, services, recherche, BTP, agriculture, agroalimentaire, tourisme, finance…). J’ai la chance d’avoir accompagné près de 250 clients (grands groupes du CAC 40 ,comme PME ou TPE) sur nombre de projets de communication et dans des domaines d’activité extrêmement variés. Mes clients sont d’ailleurs souvent surpris de ma connaissance de leurs impératifs métier. On y gagne un temps précieux.

Vous ne vous souciez pas que de l’image…

Aujourd’hui ordinateurs, tablettes, smartphones ont tous un très bon rendu audio et la bande son fait partie intrinsèque de la vidéo. C’est donc primordial pour moi d’avoir un habillage sonore au top, techniquement et musicalement. Sur certains budgets, on fait même parfois appel à des compositions originales pour renforcer le message. J’ai une véritable implication artistique personnelle dans chaque projet, car je suis convaincu depuis longtemps que la vidéo a un impact bien plus fort si elle conjugue créativité, imagination et sensibilité à un cahier des charges client. C’est une question de synergie. Et ce quel que soit l’ampleur du projet ou la taille de l’entreprise. Ce qui m’amène à travailler sur des films simples ou plus ambitieux. Du coup, chaque projet vaut à mes yeux pour un nouveau challenge. On repart de zéro pour se mettre en situation d’ouverture d’esprit et d’empathie et trouver la solution personnalisée qui ira bien.

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre BNI ?

Développer plus fortement mon réseau local et régional.

Vous avez tourné une vidéo qui présente votre Groupe. Comment en avez-vous eu l’idée ?

L’idée m’est venue durant la 2e partie du confinement. Comme je voyais diminuer significativement l’activité économique, les échanges, les recommandations et les Tête-à-tête – comme un peu partout – j’ai proposé à tous mes co-Membres de m’atteler à une vidéo sur nous durant cette période. J’en ai aussi profité pour essayer de donner plus de corps à notre sphère communication (en formation) en invitant le photographe du Groupe, Erich Zann, à me rejoindre sur le projet. Erich a immédiatement accepté et s’est embarqué avec moi pour réaliser en parallèle à la vidéo, le portrait photo de chacun des Membres du Groupe. Portraits que l’on retrouve dans certaines séquences de la vidéo et dans le nouveau trombinoscope du Groupe qu’il a finalisé. Pour la vidéo, la proposition était que nous la relayerions ensuite tous, autant que possible. Les objectifs étaient multiples : rebondir, aider à sortir de cette état de sidération en renforçant l’esprit de Groupe, inciter le plus possible de Membres à réactiver du lien ensemble en intervenant tous au sein d’un même clip et pour un même message. Il fallait se donner une nouvelle visibilité, relancer notre attractivité globale de Groupe BNI tout en boostant nos activités propres dans cette période économique compliquée, démontrer notre dynamisme et parler de résilience face caméra. Mais aussi soutenir l’équipe dirigeante dans une mandature tout à fait inédite et complexe et se donner un moyen supplémentaire pour attirer de nouveaux Invités et futurs Membres à nous rejoindre, en exposant notre diversité et notre convivialité et en faisant connaître les opportunités business que nous offrons grâce à la méthode BNI.

Découvrez la vidéo ici : https://youtu.be/uZs51v3eAP8

Avez-vous présenté le projet à votre Groupe ou bien plusieurs personnes ont-elles fait émerger l’idée ?

J’ai imaginé seul cette initiative, puis je l’ai rapidement proposée au Groupe qui l’a immédiatement accueillie avec enthousiasme. Cette idée de vidéo Groupe a recueilli un vrai et grand soutien. J’y vois une expression de la force des liens qui unissent notre Groupe BNI. Nous avons reçu avec Erich de nombreux encouragements des Membres et une grande majorité s’est portée volontaire pour participer. Seuls quelques-uns n’ont pu se rendre disponibles, trop préoccupés par une période économique hors normes. Et je les comprends sans peine.

Comment vous êtes-vous organisé avec votre Groupe pour le tournage ?

J’ai posé les bases du synopsis, écrit le texte, puis j’ai sollicité Erich (le photographe du Groupe est aussi musicien) en lui demandant si je pouvais utiliser une musique de son groupe pour la bande son (The Chainsaw Blues Cowboys / Black Rock Punishment). Les musiciens ont accepté l’utilisation sans hésiter et ont cédé leurs droits gracieusement. Erich a préparé alors un planning précis de rendez-vous avec chacun des Membres, ce qui a nécessairement pris un peu de temps. Puis nous avons enchaîné tournages et shootings (8 séquences / 8 sites par jour) en les regroupant au mieux par zones géographiques (nous étions en confinement) et en travaillant sur un cadre caméra unique et une continuité de plans dynamiques, pour mettre en avant la force d’une diversité d’intervenants pour un même message. Tout cela en respectant gestes barrières et distanciation. Notre souhait était de produire un travail qualitatif en restant dans un temps optimisé. Avec le recul, on peut considérer que chaque Membre du Groupe BNI Porte des Alpes a donné de soi dans cette vidéo : disponibilité, participation, musique, tournages, shootings… Et on peut dire sans hésitation qu’elle est bien le reflet de notre Groupe et de la méthode BNI.

Quels ont été les retours autour de vous une fois la vidéo publiée ?

Nous n’avons recueilli que des remerciements unanimes et enthousiastes. Dans le Groupe, comme à l’extérieur. Au-delà de ce clip, le fait d’avoir consacré du temps à ce projet m’aura aussi permis de mieux faire découvrir certains pans de ma propre activité au sein de BNI.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote en rapport avec BNI que vous souhaiteriez partager avec les Membres BNI ?

Je pense par exemple à l’une de nos dernières réunions avant confinement et à l’importance de se bousculer un peu chaque semaine si l’on veut faire une bonne informerciale qui marque. On s’était donné comme principe de tous venir déguisés. Ça a bien marché et certains étaient méconnaissables. La « Casa De Papel » a évidemment fait carton plein et certains déguisements étaient particulièrement soignés et drôles. Mais au-delà du festif, l’effet marquant a été de pousser chacun à peaufiner une infomerciale originale et vivante en lien avec le thème, ce qui a renforcé l’écoute de tout le Groupe, puisque nous étions tous dans l’attente de quelque chose. Une idée qui a créé un état de réceptivité augmenté et une meilleure capacité de chacun à recommander ses co-Membres à l’extérieur.

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?

Il s’est instauré une nouvelle proximité et une confiance tranquille. Où que l’on soit, on a toujours à l’esprit ses co-Membres et leur activité, et on est aux aguets pour les aider dès que l’on peut. C’est pour ça que ma façon de présenter mon activité a changé aussi. J’ai intégré le Groupe en me disant qu’il faudrait « argumenter technique » pendant les réunions, les Tête-à-tête, ou les évènements. Mais aujourd’hui, je me focalise plus sur ce qui m’anime vraiment. La passion du métier, la fierté des belles réalisations, des belles rencontres, des réponses que j’apporte aux entreprises. Je m’applique à faire ressentir à mes co-Membres ce que mes vidéos amènent d’impact et de succès à mes clients. Pour qu’ils puissent penser à moi et me recommander comme je le fais pour eux.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ?  

Ma demande spécifique serait d’être mis en contact avec des responsables com d’entreprises à la recherche d’une identité visuelle nouvelle. Particulièrement les sociétés qu’on appelle « « entreprises libérées », qui s’écartent des modèles corporate des années passées et qui ont besoin de promouvoir leur nouveau modèle organisationnel, où l’humain et le sens sont placés au centre pour une meilleure performance. Ce sont des challenges passionnants.

DÉCOUVREZ L’ACTIVITÉ DE CHRISTIAN :

www.christianmorel.net

christianmorelphoto

xmorepolarpictures 

logoXmore.png